Plus forte ensemble

Le weekend prochain je retrouve mon groupe d’amies de fac le temps d’un court séjour au bord de l’océan. 5 nanas très différentes les unes des autres, avec au minimum une dizaine d’années d’amitié derrière nous.
On a toutes une histoire différentes, des souvenirs différents et en dix ans on a eu le temps de changer, d’évoluer, de s’éloigner, de se rapprocher.
On n’a pas les mêmes rapports à la religion, à l’argent, à notre corps.
Ensemble on a connu les cœurs brisés, les stages et petits boulots, des folles soirées et des fous rires.
Aujourd’hui on en est toutes à des étapes différentes de nos vies: mariée, propriétaire, en reconversion professionnelle ou éternelle nomade. Et c’est un peu tout ça qui fait notre force au fond.
On a tellement à apprendre les unes des autres.
Chacune peut apporter un peu de sa différence au groupe pour le rendre encore plus riche de connaissances et surtout de bienveillance, d’amour. Ce n’est pas toujours facile quand les avis divergent. Quand on ne vit pas ou ne ressent pas les choses de la même façon.
Mais ça vaut le coup de s’accrocher, de voir plus loin.
J’ai longtemps pensé que je n’étais pas le genre de fille à trop traîner avec d’autres filles.
Ado j’étais plutôt du genre à avoir mon groupe de potes mecs, parmi lesquels je me sentais mieux. Moins de drames, de prises de tête, de jalousie, de jugements.
Et pourtant aujourd’hui ce groupe de filles fait partie de ce que j’ai de plus précieux en amitié.

On vit dans un monde où on devrait pouvoir sans craintes compter les unes sur les autres.
Ne pas se sentir en compétition entre femmes mais au contraire de soutenir, s’entraider, créer des liens, des connexions. C’est pas nouveau à plusieurs on est plus forts, capable de plus grandes choses !
Alors il faut parfois savoir passer au delà de son égo, accepter les désaccords, prendre le temps de s’apprivoiser, et le faire autant de fois que nécessaire. Mais ça vaut le coup. C’est la diversité qui fait que notre monde est si beau, si incroyable.

Lors de mes trois semaines de formation, j’ai vécu dans un groupe de 5 (puis 6) femmes, de 25 à 50 ans, arrivant d’Irlande, d’Allemagne, du Pérou, de Suisse… Et en trois semaines il n’y a jamais eu aucune tension entre nous, aucunes incompréhension.
Au contraire, on a littéralement vécu cette expérience main dans la main, nous étions des étrangères et nous sommes devenues une famille. Dès le premier jour nous avons créé une relation basée sur le respect, le partage, la communication et la bienveillance. Nous avons été entières, sincères et nous avons juste ouvert nos cœurs sans s’imposer de barrières. Et ce cercle de femmes m’a vraiment aidé à vivre au mieux ce voyage en moi-même et dans l’approfondissement de mon apprentissage du yoga. Je me suis sentie entourée, soutenue, en sécurité, et plus forte que jamais.

Le weekend prochain je retrouve mon groupe d’amies de fac et je sais que depuis la dernière fois que je les ai vues on a toutes changé. Je sais que je suis encore plus déconnectée de la vie parisienne qu’avant, encore plus « à l’ouest » dans mes pensées, mes projets, mes rêves.
Mais j’ai pris conscience que c’est ce que j’ai envie de cultiver, ce qui fait qui je suis et pourquoi on m’apprécie ou pas. Et j’ai confiance en cette forte amitié qui nous lie au delà de toutes nos différences et je suis impatiente de les rencontrer de nouveaux.

Je rêve d’une société où toutes les femmes cultiveraient leurs différences et uniraient leurs forces en ayant conscience de leur pouvoir de changer le monde.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s