Si on me demandait ce qu’est le Yoga …

IMG_3230

L’autre jour une coach rencontrée lors d’un salon professionnel m’a demandé comment je présenterais le yoga à quelqu’un qui ne le connait pas.

Voici ma réponse :

Le yoga m’a vraiment appris à faire connaissance avec mon corps, à devenir amie avec lui. C’est peut être cliché mais c’est tellement vrai. Je n’ai jamais eu un corps qui ressemblait à ce que je pouvais voir dans les médias et même si j’essayais d’en prendre soin, je prenais en fait surtout soin de l’image que me renvoyait le miroir. Après mes premiers cours de yoga j’ai découvert qu’il existait en moi des muscles dont je ne soupçonnais pas l’existante (merci les courbatures de me faire découvrir mon anatomie musculaire).

Je n’ai jamais été sportive, je n’aimais pas transpirer, être essoufflée, avoir le corps qui tire. Je ne suis pas douillette de l’épiderme, et ne recule pas devant les piercings et tatouages, mais pour le reste je n’ai jamais trop mis mon corps à l’épreuve. J’avais tendance à renoncer rapidement devant les activités physiques. Et puis j’ai essayé le yoga et j’ai découvert en moi des capacités inespérées à relever des défis tels que les torsions, les étirements, la force. Oui moi aussi je peux développer une force physique, développer la force de mes bras pour qu’ils puissent me porter en toute confiance, tenir des planches basses de plus en plus longtemps et avec de moins en moins d’effort sans même avoir l’impression de travailler dur pour y arriver.

Le yoga c’est l’union du corps et de l’esprit, c’est un échange avec soi même, où tout est dirigé par le souffle, l’énergie que l’on se crée.

Un professeur nous a dit récemment, « il faut parfois arrêter d’écouter son mental, le corps est plus fort que ce que le mental croit ». Le mental se concentre sur le souffle et le souffle apporte l’énergie nécessaire au corps. C’est un travail d’équipe où il n’y a pas de compétition, le seul challenge à relever c’est avec soi-même. C’est trouver son juste équilibre, avoir une intention pour sa pratique et s’y tenir. Et cette intention doit être renouvelée à chaque fois que l’on met les pieds sur son tapis en fonction de comment l’on se sent au moment présent. Il y a des jours avec et des jours sans et le plus important c’est d’apprendre à s’écouter de façon objective. Ne pas se juger et ne pas se sous-estimer, trouver « the edge », la juste limite entre ce que l’on peut ou ne pas faire à ce moment là. Et accepter que cette limite peut parfois revenir en arrière, que le maître mot est la bienveillance envers soi même.

C’est une des plus belles choses que le yoga m’apporte, l’apprentissage de ce lien si étroit entre l’esprit et le corps, et comment les faire marcher et travailler ensemble. Comment faire du bien à mon corps, fait du bien à mon esprit. Et avoir un esprit en accord avec moi-même aide à faire du bien à mon corps.
Les progrès que je fais lors de mes séances de yoga m’emplissent d’une joie nouvelle, d’un sentiment de gratitude envers ce corps qui me permet d’accomplir de nouvelles choses. Et pour remercier mon corps, je me rends davantage compte de ce qui lui fait du bien, des bons aliments à lui apporter, des bonnes habitudes à avoir pour rester en forme. Et comme les aliments que l’on mange ont aussi une répercussion sur notre cerveau, lorsqu’ils sont bien choisis ils nous apportent aussi le bien être de notre esprit.

Le yoga est aussi tellement divers. Pour moi c’est comme le tronc d’un arbre et chaque branche est une nouvelle chose à découvrir : une nouvelle pratique, ou bien la méditation, la façon de se nourrir, des façons de penser. On peut choisir de s’arrêter sur une branche parce qu’elle nous convient ou bien continuer à grimper et découvrir tout ce que cet arbre a nous offrir. Pour ma part plus j’en découvre et plus j’ai envie d’en découvrir. Je me sens comme une enfant qui arrive dans une école alternative et qui a envie d’en tester toutes les matières, je me sens gourmande de toutes ces connaissances nouvelles qui s’offrent devant moi…