Nouveau Podcast : Rencontre avec Charlotte

Mon envie de partager mes rencontres en format podcast est toujours bien présente, elle me prend simplement un peu plus de temps que prévu à mettre en œuvre (le côté technique/informatique me ralenti beaucoup).

Mais voici enfin un second podcast en ligne pour vous présenter Charlotte,
psychomotricienne et tout juste sortie de sa formation de professeur de yoga.
Elle nous raconte son parcours, son activité de psychomotricienne en lien avec le yoga, et la belle expérience que fût sa formation à Yoga Beach House.
C’est d’ailleurs grâce à James et Rachel que j’ai rencontré Charlotte. En effet, Charlotte cherchait un professeur de yoga à Bordeaux et ils nous ont alors mis en contact.
C’est l’effet « famille » qui se crée à Yoga Beach House !

Charlotte est maintenant établie à Biarritz, vous retrouverez plus d’informations sur sa page Facebook.

Le podcast dont elle nous parle est :
« Change ma vie : Outils pour l’esprit » disponible sur les principales plateformes de podcast.

Vous pouvez maintenant retrouver mon podcast sur
♥ Youtube : https://youtu.be/XMar-rwYxlk
♥ mais aussi Soundcloud et Spotify !!

Vous pourrez retrouver toutes les rencontres dans la partie Rencontres/Podcasts de ce blog.
J’ai hâte de lire vos retours !!

Un cours de yoga à Amed – Sortir de sa zone de confort.

Sortir de sa zone de confort

Il n’est plus à démontrer l’impact magique que cela peut avoir que de sortir de sa zone de confort…
Et bien c’est notamment grâce à ça que j’ai pu prendre un très chouette court de yoga, dont je me souviendrai tout ma vie, à Bali.

Mon départ en Asie, puis Australie, a sans aucun doute été une des meilleures décisions que j’ai pu prendre dans ma vie. J’ai tout laissé derrière, pour un temps indéfini et je suis partie à la recherche d’autre chose, d’une nouvelle vie. J’étais loin d’imaginer à quel point, mais là n’est pas la question.

Bali était donc ma troisième destination asiatique après le Laos et le Cambodge. Cela faisait un mois et demi que je me confrontais chaque jour à des cultures différentes, des langues différentes, bref à l’inconnu, et j’adorais ça.

A Bali je me suis tout de suite sentie bien, en confiance, et légère. J’ai eu cette étrange sensation de m’y sentir « comme à la maison ». J’ai rencontré tant de Balinais adorables, accueillants et chaleureux. J’ai même vécu une expérience incroyable grâce à une famille et leur Gourou, dans les environs de Ubud. Et c’est d’ailleurs le père de cette famille qui m’avait dit qu’il fallait qu’un jour je revienne, que j’apprenne auprès du Gourou, que je devienne professeur de yoga. Je n’y suis pas encore retournée mais je suis aujourd’hui professeur de yoga, alors que rien ne m’y prédestinait à l’époque…

Nous avons fini notre séjour balinais à Amed, une ville au nord-est de l’île, qui s’étend tout en longueur le long de l’océan. Je crois que je n’ai jamais été dans un endroit où les gens étaient si sympathiques. Chaque fois que je sortais de la guesthouse je rencontrais des nouvelles personnes avec qui discuter. Le 25 décembre par exemple, nous avions décidé de nous offrir un repas un peu plus européen pour célébrer Noël, et le restaurant étant un peu loin de là où nous logions, ce sont les deux serveurs qui s’étaient occupés de nous pendant le déjeuner qui nous ont proposé de nous ramener en scooter à notre guesthouse. Je pense qu’il n’y a qu’à Bali que je suis montée sur des scooters derrière des gens que je venais de rencontrer…

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est img_0489.jpg
Amed – Bali

Le séjour sur cette île magique touchait à sa fin et je n’avais pas encore eu l’occasion de prendre un cours de yoga ! Je me suis dis que la meilleure façon de trouver un cours était de demander conseils aux gens qui vivaient sur place. Durant une balade j’ai donc fait connaissance avec un groupe de gars assis devant le shop de l’un d’eux, qui proposait toutes sortes d’activités à faire à Amed (un village plutôt tourné vers la plongée et le snorkeling). Comme toutes les personnes que j’ai rencontrées là bas, ils m’ont demandé s’ils pouvaient m’aider et je leur ai donc dis que je cherchais des cours de yoga. J’aurais peut-être pu chercher sur internet, ou demander à ma guesthouse, mais finalement en m’arrêtant discuter avec ces garçons, j’ai fait de vraies belles rencontres, avec qui j’ai plus tard fait du snorkeling, et passé de chouettes soirées.

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est img_3179.jpg

Quoi qu’il en soit, ils connaissaient en effet un prof de yoga, avec qui ils m’ont mis en contact, et un cours était donc réservé pour le lendemain. Je n’en savais pas beaucoup plus, j’avais juste une heure et un lieu de rendez-vous où le prof viendrait me chercher. C’est donc un balinais avec des longues dreadlocks qui lui cachaient le visage qui est venu me chercher en scooter, pour ce qui s’est avéré être un cours privé ! Après avoir roulés à travers les magnifiques paysages du nord d’Amed, on est arrivé chez lui où il avait construit un shala, dans son jardin.

Et c’est comme ça que je me suis retrouvée à pratiquer Sirsasana ( une posture sur la tête que je redoute), entourée de deux poules, au milieu d’un jardin enchanté, avec un prof de yoga très sympa que je n’aurai peut être jamais pu rencontrer autrement, qu’en sortant de ma zone de confort !

Je repars à Bali la semaine prochaine et cette fois j’ai déjà repéré les studios où je veux pratiquer, mais il est sûr que je veux avant tout me laisser porter de nouveau par les rencontres et la magie que l’on peut trouver à chaque coin de rue, lorsque l’on ose s’y aventurer …

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est zone_de_confort-zone_de_magie.jpg

Je me lance dans le Podcast

Essayer de nouvelles choses, sauter à pieds joints dans l’inconnu…
Voilà, je ne sais pas où ça va me mener cette histoire, mais depuis longtemps j’ai envie de partager les si jolies rencontres que le yoga me permet de faire. Et après y avoir longtemps réfléchi, l’audio me semble la forme la plus simple à partager au plus grand nombre.
Et voici donc pour commencer, la création d’une chaîne Youtube dédiée à Emilie’s Visa for Yoga.
A l’avenir j’espère pouvoir le diffuser via d’autres plateformes mais en bonne autodidacte que je suis, les choses prennent le temps qu’il leur faut pour atteindre leur but.

Voici donc le premier d’une, j’espère, longue série d’interviews.
Rencontre avec Alice, chanteuse dans le groupe Lùceras, qui nous parle de sa rencontre avec le yoga, d’Argentine, de cercles de femmes, de chants et de tambours…

Le lien juste ici : https://www.youtube.com/watch?v=pYBpoQFAeao

Vous pourrez retrouver chaque nouvelle rencontre dans la partie Rencontres/Podcasts de ce blog.

J’espère que cela va vous plaire, et je vous souhaite une bonne écoute !

Une apprentie yogini autour du monde

Pour toute chose il y a un début, alors pourquoi démarrer ce blog ?

J’ai découvert le yoga il y a maintenant 5 ans dans un studio que j’ai adoré et qui méritera bien un article, Beyoga à Paris. Élève plus ou moins régulière, j’ai intensifié ma pratique il y a environ 6 mois, avec en moi cette idée grandissante de vouloir à mon tour savoir transmettre cette pratique.  J’ai d’ailleurs l’intention de suivre l’été prochain une formation pour devenir professeur de yoga.

Ayant un peu la bougeotte je me suis mise en tête de concilier mes deux passions yoga et voyage, en continuant à pratiquer lors de mes aventures aux quatre coins du monde. J’ai par exemple eu la chance de faire un cours sur le rooftop d’une auberge de jeunesse, au lever du soleil au Laos. Mais aussi dans un joli petit jardin chez un Balinais dont je ne pouvais que deviner le visage caché derrière ses longues dreadlocks.

     Pour le moment, j’habite à Bordeaux, où je découvre différents studios, mais dans quelques jours je pars pour le Maroc, et mon grand projet de l’an prochain serait l’Amérique  Latine.

Tout ça pour dire qu’il me semble toujours mieux apprécier les choses en les partageant et ce blog sera donc l’occasion pour moi de vous faire partager mon aventure et mes bonnes adresses autour du monde, si vous aussi vous avez envie de continuer à pratiquer, ou tout simplement de vous essayer au yoga dans un autre pays.

Alors, je vous emmène ?